Programmation Neuro-Linguistique: Présupposée

Marc Dameron, thérapeute et hypnothérapeute en Finistère (Quimper) vous présente:

Chacun dispose des ressources pour atteindre ses objectifs.

0:19

Ce qu’il y a de commun à tous ces êtres humains c’est qu’à un moment donné, ils ont eu accès à tous leurs talents, car ils en avaient l’envie profonde, car cela avait un sens pour eux et cela correspondait à des valeurs profondes.
« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire mais parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles ». Sénèque.

Milton Erickson, un des plus grands thérapeutes de tous les temps.

Il parlait souvent à ses patients des apprentissages précoces. Il leur disait : Lorsque vous avez appris à lire à l’école maternelle, reconnaître les lettres des chiffres semblait une tâche énorme, insurmontable. Reconnaître la lettre « a », distinguer un « Q » d’un « 0 », un « u » d’un « v » semblait très difficile et peut être même à un moment donné avez vous douté, alors que maintenant vous lisez sans même y penser. Les mots se transforment en phrases, les phrases en chapitres et vous lisez inconsciemment en ayant oublié tout cet apprentissage. vous avez oublié que vous savez.
Il lève ainsi par analogie (langage de l’inconscient) toute croyance limitante d’apprentissage. Implicitement il dit : Nous ne savons pas tout ce que nous savons et puisque vous avez réussi cette tâche énorme d’apprendre à lire alors vous avez toutes ces facultés d’apprentissage en vous.
D’après Milton Erickson, l’inconscient est un vaste réservoir de ressources, une vaste bibliothèque ou se trouve stockées toutes les ressources, tous les talents dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs.

Le fait de prendre conscience de ses talents nous y connecte.

« Nous ne savons pas tout ce que nous savons. » Milton Erickson.
« Nous savons ce que nous sommes, mais ne savons pas ce que nous pouvons être. » W. Shakespeare.
Maintenant je vais aborder ce présupposé par un autre angle de vue.
2) L’objectif:
Ce présupposé peut aussi me servir pour savoir si cet objectif est réellement réalisable et si cet objectif est bon pour moi.
J’ai quelques questions à me poser (stratégie d’objectif!).
a) cet objectif nourrit- il des valeurs profondes pour moi?
b) Est- ce que j’en ai vraiment envie? Suis- je motivé, suis- je prêt à m’y consacrer à 100% ?
Est- ce que j’arrive à me visualiser avec cet objectif atteint? Est ce que j’arrive à visualiser les différentes étapes qui vont m’amener à la réalisation de mon objectif?
d) Y a- t-il des conflits (interne ou externe) à cette réalisation?
interne: Y a t’il une «partie» de moi qui ne serait pas tout à fait d’accord avec la réalisation de mon objectif?
Externe: Peut- être y a- t-il une personne de mon entourage qui n’est pas « ok » avec la réalisation de mon objectif?
e) Comment saurai je que j’ai atteint mon objectif?
Si j’arrive à répondre à toutes ces questions, alors je sais que j’ai les ressources pour atteindre mon objectif.