perdre du poids indice de masse corporel idéal...

Maigrir sans régime avec l’hypnose ericksonienne.

Quelle est la différence entre une Barbie et une vraie femme ? Les jambes de Barbie sont deux fois plus longues, son cou est deux fois plus allongé et ses poignets sont si fins qu’ils ne pourraient pas tenir un téléphone portable. Inutile donc de jalouser les mensurations de Barbie puisque Barbie n’est pas humaine.
Sans aller dans un magasin de jouet, il suffit d’ouvrir un magasine ou d’allumer la télé pour être bombardé de canons de beauté plus ou moins réalistes. Et c’est d’ailleurs pour cela que cet article vous intéresse… Parce que le spectre des corps parfaits hante nos imaginaires.
La presse féminine l’a bien compris. Les articles rivalisent d’imagination pour vous faire maigrir toujours plus et toujours plus vite. Là est la première erreur.
Calcul de l’ IMC: Poids en kg / (taille  x taille) .
Inférieur à 16:        Anorexie ou dénutrition
Entre 16.5 et 18.5: Maigreur
Entre 18.5 et 25:    Corpulence normale
Entre 25 et 30:       Surpoids
Entre 30 et 35:       Obésité modérée (Classe 1)
Entre 35 et 40:       Obésité élevé (Classe 2)
Supérieur à 40:      Obésité morbide ou massive

Les régimes de restriction ne fonctionnent pas.
Le constat est sans appel : la plupart des régimes sont inefficaces et dangereux et contribuent au contraire à dérégler l’organisme, vous dira le Docteur neurobiologiste Michel Desmurget*. Lui-même a tenté de perdre du poids avec des régimes classiques. Il a gagné 50 kilos dans la bataille, autant dire qu’il l’a perdue.
Difficile en effet de se battre contre son propre corps, véritable machine à s’engraisser. Le corps est une machine sophistiquée et réglé comme une horloge suisse. Notre organisme est programmé pour la survie et donc pour faire des réserves afin de survivre à une période de disette. Une habitude qu’il a conservée depuis que ses ancêtres se sont rendus compte qu’il était difficile de chasser le mammouth et de remplir les auges quotidiennement.
Dès lors qu’il est privé d’alimentation et qu’il perd du poids au-delà d’un certain pourcentage, le corps perçoit cela comme une menace et il fera TOUT pour retrouver son poids d’origine (accompagné de quelques kilogrammes supplémentaire, « au cas où… », si jamais la famine revenait, on ne sait jamais…).
Mécaniquement notre corps, privé de nourriture, augmente la sensation de faim ainsi que le plaisir ressenti en mangeant et à l’inverse abaisse la sensation de satiété. En plus, il se met en « mode économique » et dépense moins de calories… Difficile de lutter contre un corps si bien armé. 99% des régimes sont un échec. Le pourcentage restant n’est pas réservé aux individus ayant plus de motivation mais à des métabolismes particuliers.
La mauvaise nouvelle c’est que les régimes ne fonctionnent pas, la bonne, c’est que ce n’est pas de votre faute. Et la deuxième bonne nouvelle : il y a une solution.

Maigrir de façon scientifique.
Après avoir tenté moult régimes et pris 50 kilos, Michel Desmurget a changé de stratégie. Il a découvert qu’il « suffisait » de duper son cerveau. Si celui-ci ne se rend pas compte que vous êtes en train de perdre du poids, il ne déclenchera pas les mécanismes de défense mentionnés plus haut.
Pour cela, maigrir de manière lente et progressive est indispensable. Attrapez une grenouille et jetez là dans l’eau bouillante, celle-ci va s’enfuir. Glissez là dans une eau tempérée que vous portez à ébullition, elle ne se rendra compte de rien et se laissera mourir… Même stratégie avec le corps sauf qu’au lieu de perdre la vie, vous perdez du poids. Sans dépasser le seuil de déficit énergétique qui alerte votre cerveau d’un dysfonctionnement, diminuer légèrement votre apport calorique journalier et augmenter les dépenses avec une activité physique régulière décuple les chances de réussite durable.
Je vous propose une aide complémentaire via l’hypnose et la PNL pour vous guider vers l’ objectif de perte de poids convenus au départ.

* L’anti-régime; Maigrir pour du bon de Michel Desmurget.
Listes complète de correspondance Équivalents Métaboliques/activité physique (en Français) disponible:

https://sites.google.com/site/compendiumofphysicalactivities/compendia